Nouvelles

nouvelles

Postes ouvertes

2018-11-12

Postes ouvertes

C'est avec grande fierté que les travailleurs, l’équipe d’encadrement et le conseil d’administration d’Ateliers Transition Inc. vous convient à l'inauguration officielle et aux portes ouvertes de notre nouvelles usine située au 5460 rue Martineau Saint-Hyacinthe. Cet événement se déroulera le 6 décembre. 

Pour l’occasion, nous vous offrons :

Une Formule jour entre 13h30 et 16h00 ; 
.• Visite guidée par un employé.
• Explication des plateaux de travail.
• Explication des rôles du personnel de l’établissement.
• Déchiquetage gratuit de document confidentiel (20 LBS) 

Inauguration officielle à 17h00 sous forme de 5 à 7

• Visite guidée par un employé.
• Discours du directeur général.
• Explication des rôles du personnel de l’établissement.
• Possibilité d’entente de service.
• Déchiquetage gratuit de document confidentiel (20 LBS) 

Venez célébrer les 30 années de labeur et d'efforts de nos travailleurs qui ont permis la réalisation de ce projet. Ateliers Transition, est une entreprise unique au service de la communauté maskoutaine. 

Veuillez confirmer votre présence en contactant madame Julie Moisan au 450-771-2747 poste 220 ou info@atelierstransition.com

Nous serions heureux de vous compter parmi nos invités afin de partager nos réalisations et projets avec vous.

Toute l’équipe d’Ateliers Transition Inc.

Nos lundis

2018-10-29

Nos lundis

Première enseigne pour cette première neige

2018-10-24

Première enseigne pour cette première neige

Nos contenants

2018-09-24

Nos contenants

Oyé! Oyé! Nous sommes maintenant dans nos nouveaux locaux!!!!

2018-08-27

Oyé! Oyé! Nous sommes maintenant dans nos nouveaux locaux!!!!

Oyé! Oyé! Nous sommes maintenant dans nos nouveaux locaux!!!! 
5460, rue Martineau 
Saint-Hyacinthe (Québec) J2R 1T8
450 771-2747

Réception et absences, 220
Directeur général, Yves St-Arnaud 222
Représentante, Julie Moisan 223
Responsable des finances, Catherine Lefrancois 225
Instructeurs, Cynthia St-Pierre et Alexis Cardinal Delisle 226
Directeur des opérations, Max Rousseau 228
Directrice des ressources humaines, Dominique St-Georges 229

Avis de déménagement

2018-08-07

Avis de déménagement

C'est avec fierté que nous vous annoncons notre déménagement! À compter du 1er septembre 2018, notre local sera situé proche du parc des Salines au 5460, rue Martineau à Saint-Hyacinthe. Notre numéro de téléphone ainsi que de télécopieur resteront les mêmes.

Nous avons hâte de vous accueillir dans notre nouveau local lumineux!

De toute l'équipe d'Ateliers Transition Inc

Poste offert

2018-06-12

Poste offert

Responsable des finances

 Les Ateliers Transition Inc. sont à la recherche d’un(e) responsable des finances. Ateliers Transition Inc. est une entreprise d’économie collective qui accompagne depuis 30 ans, les personnes éprouvant une problématique en santé mentale et /ou de stabilité d’emploi dans leur intégration sociale.

Les principales fonctions :

  • Effectuer de l’entrée de données
  • Enregistrer et contrôler les compte-clients, les comptes-fournisseurs, les entrées comptables
  • Faire l’entrée des bons de livraison et facturation
  • Effectuer le suivi des comptes à recevoir
  • Calculer et prendre en charge la paie et les charges sociales
  • Faire la réception des factures d’achats, paiements, suivi compte client/fournisseur
  • Effectuer l’élaboration des rapports de synthèse tels que : les états financiers, les bilans, les graphiques.
  • Analyser et préparer les divers rapports (TPS, TVQ, DAS, contrats Emploi Québec)
  • Faire la conciliation bancaire
  • Tenir à jour les comptes dans le logiciel de comptabilité (Acomba)
  • Effectuer les demandes de remboursement des diverses subventions
  • Faire la gestion des codes de produits et liste de prix
  • Remplir les tableaux de performances
  • Supporter ses collègues dans l’atteinte des objectifs fixés.
  • Faire la réception et répartition des appels en l’absence de l’adjointe administrative

Profil requis:

  • Expérience significative dans un poste similaire
  • DEP en comptabilité
  • Connaissance de la suite Office, Outlook et Acomba.
  • Compétences-clés recherchées : rigueur, excellente capacité organisationnelle, capacité à gérer plusieurs tâches simultanément et avoir un bon sens des priorités.
  • Être à l’aise d’interagir au besoin avec une clientèle pouvant avoir une problématique en santé mentale.
  • Être une personne dynamique, passionnée avec un bon esprit d’équipe.

 Conditions de travail :

  • 32 heures semaine
  • Poste permanent de jour
  • Taux horaire : à discuter

 

Envoyez votre offre de services incluant votre lettre de motivation par courriel : ressourceshumaines@atelierstransition.com à l’attention de madame Dominique St-Georges.

Invitation à l'assemblée générale annuelle

2018-05-03

Invitation à l'assemblée générale annuelle

Notre assemblée générale annuelle sera le 24 mai prochain. Ce sera un beau moment pour souligner le rayonnement de l'accomplissement et du beau travail de nos chers travailleurs. Nos succès sont directement liés sur leur rayonnement. Pour plus d'information, vous pouvez contacter notre adjointe administrative, Julie Moisan, au 450 771-2747 poste 23. Au plaisir de vous voir!

Séance photos chez Palardy Acier Inoxydable

2018-03-16

Séance photos chez Palardy Acier Inoxydable

Quillethon au profit des Grands Frères et Grandes Sœurs de Saint-Hyacinthe

2018-02-08

Quillethon au profit des Grands Frères et Grandes Sœurs de Saint-Hyacinthe

Jeudi dernier toute l'équipe d'Ateliers Transition a participé au Quillethon annuel des Grands frères grandes sœurs de la Montérégie. Nous nous sommes bien amusez!! Ce fût un bel événement pour une bonne cause.

Nous tenons aussi à féliciter Max pour son score de 244 points!

#atelierstransition

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, intérieur
L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout, chaussures, enfant, terrain de basketball et intérieur
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, lunettes et intérieur
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, assis, debout et intérieur
Petite description vidéo des Ateliers Transition Inc.

2018-02-01

Petite description vidéo des Ateliers Transition Inc.

https://www.facebook.com/moimasantemonmental/videos/143397709667997/?id=100015936041420

Moi, ma santé, mon mental....

2018-01-31

Moi, ma santé, mon mental....

https://www.facebook.com/moimasantemonmental/?pnref=story

Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC)

2018-01-25

Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC)

NOUVELLES BOURSES DISPONIBLES POUR L’ENTREPRENEURIAT COLLECTIF DANS LA RÉGION!

la Rédaction

La MRC des Maskoutains participe à la première édition du programme de Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC), initié par le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie (PECEM). Le BIEC vise à stimuler l’émergence de projets d’entrepreneuriat collectif et à soutenir le développement des entreprises et des projets d’économie sociale. Le programme offre plus de 30 000 $ en bourses et donne l’opportunité aux entrepreneurs collectifs dans les MRC de l’Est de la Montérégie1 d’obtenir jusqu’à 10 000 $ pour réaliser leurs projets d’économie sociale. Ainsi, un minimum de 5 000 $ en bourses est prévu dans la MRC des Maskoutains.

M. Yves St-Arnaud, directeur général des Ateliers Transition et administrateur du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie (PECEM). Photo : Julie MoisanM. Yves St-Arnaud, directeur général des Ateliers Transition et administrateur du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie (PECEM). Photo : Julie Moisan

« Le mandat du PECEM est de développer et de promouvoir l’économie sociale sur l’ensemble du territoire de l’Est de la Montérégie », mentionne monsieur Yves St-Arnaud, directeur général des Ateliers Transition inc. et administrateur au PECEM. « Nous avons développé un programme de bourses qui permettra de démontrer que la région regorge d’idées collectives. Ces bourses pourront servir à réaliser une panoplie de projets, soit défrayer les frais de démarrage d’une entreprise ou d’un projet d’économie sociale, réaliser une étude de faisabilité, une étude de marché ou une étude technique, développer des nouveaux outils de communication, réaliser une planification stratégique, un diagnostic d’entreprise, acquérir de l’équipement, etc. L’étendue des projets admissibles au BIEC est large et flexible », conclut M. St-Arnaud.

En somme, le BIEC offre plus de 30 000 $ en argent, dont 9 bourses « Communauté » de 2 500 $ (une par MRC) remises aux projets ayant reçu le plus d’appuis populaires, des bourses « Jury » de 2 500 $ remises aux projets sélectionnés dans les MRC participantes, incluant la MRC des Maskoutains, ainsi qu’une bourse « Coup de cœur » décernée par le jury parmi tous les projets qui auront reçu une bourse « Communauté » et/ou une bourse « Jury ».

Comment y participer?

Les participants désirant faire valoir leurs idées d’entrepreneuriat collectif doivent déposer leurs dossiers de candidature d’ici le 19 février 2018 au www.pecem.ca/biec. Après validation de l’admissibilité de leurs projets, ils recevront les instructions pour inscrire leurs projets sur la plateforme La Ruche Québec afin d’amasser le plus d’appuis du public possible. Les bourses « Communauté » seront d’ailleurs remises au projet ayant reçu le plus d’appuis populaires sur La Ruche Québec. 

À propos du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie

Le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie a pour objectif d’assurer la promotion et de favoriser le développement de l’économie sociale sur l’ensemble du territoire. En facilitant la concertation et en établissant des partenariats entre les acteurs locaux et régionaux, le Pôle vise à assurer le plus grand rayonnement possible de l’économie sociale dans l'Est de la Montérégie. 

Bonne année!

2018-01-01

Bonne année!

Congés des fêtes 2017

2017-12-17

Congés des fêtes 2017

Offre d'emploi, instructeur / instructrice de plateaux

2017-10-16

Offre d'emploi, instructeur / instructrice de plateaux

Ateliers Transition est à la recherche d’un(e) instructeur/ instructrice. Il s’agit d’un poste temporaire, remplacement d’un congé maladie, avec possibilité de permanence. Ateliers Transition est une entreprise d’économie sociale qui accompagne les personnes éprouvant une problématique en santé mentale et /ou de stabilité d’emploi vers un retour aux études ou sur le marché du travail.

Les principales fonctions :

  • Prendre en charge la préparation des plateaux : matériel et aménagement ergonomique.
  • Faire la répartition des travaux selon leurs capacités et les objectifs établis pour chaque travailleur.
  • Former les travailleurs sur les méthodes d’accomplissement du travail
  • S’assurer de la qualité du travail selon les normes prescrites par les clients et effectuer les corrections si nécessaire.
  • Être à l’écoute, motivé et répondre aux questions des travailleurs.
  • Collaborer aux diverses évaluations des travailleurs avec la directrice des ressources humaines.
  • Supporter les travailleurs dans l’atteinte de leurs objectifs établis dans leurs plans d’intervention.

Profil requis:

  • AEC en technique d’éducation spécialisée, DEC en technique d’éducation spécialisée ou diplômes connexes.
  • Expérience significative en intervention avec une clientèle ayant un handicap.
  • Posséder des capacités démontrées : autonomie, patience, souplesse, bonne capacité d’adaptation et de communication.
  • Une connaissance des attentes du marché de l’emploi est un atout.
  • Avoir des habiletés manuelles.
  • Être une personne dynamique et passionnée.
  • Aimer être sur le terrain et dans l’action, l’instructeur est constamment avec les travailleurs.

Conditions de travail :

  • 32 heures / semaine
  • Poste temporaire avec possibilité de permanence
  • Taux horaire : à discuter
  • Lieu : 3000 rue St-Prosper, local 104, Saint-Hyacinthe, Qc., J2S 2A4

 

Envoyez votre offre de services incluant votre lettre de motivation par courriel : ressourceshumaines@atelierstransition.com à l’attention de madame Dominique St-Georges.

Gala des Prix Leviers 2017

2017-10-04

Gala des Prix Leviers 2017

Le 4 octobre dernier,  un événement spécial se célébrait. Le ROCAJQ avait organisé un gala des Prix Leviers 2017.

Ateliers Transition a participé à cet évènement afin de faire reconnaitre un de ses travailleurs, Monsieur Stéphane Martineau.

Félicitations Stéphane pour ta persévérance, ton parcours, ta bonne humeur et ton engagement envers Ateliers Transition, nous sommes fières de toi ! De plus, nous voulons prendre le temps de remercier chacun de nos 47 travailleurs, membres du conseil d'administration et personnel d'encadrement qui contribuent quotidiennement au succès de la mission des Ateliers Transition Inc.

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, personnes assises et intérieur
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et personnes debout
Manifestation du 27 septembre 2017

2017-09-27

Manifestation du 27 septembre 2017

Nous étions visibles à la manifestation du 27 septembre 2017 pour lancer un message au Premier ministre, Philippe Couillard

L’image contient peut-être : 1 personne, foule et plein air
Photos provenant de : EngagezvousACA
Nous recherchons des personnes comme vous!

2017-09-26

Nous recherchons des personnes comme vous!

Photo de Ateliers Transition Inc.
Nous offrons de l'accompagnement et non un poste (Veuillez lire les détails)
Notre mission est d’accompagner les personnes ayant une problématique en santé mentale et/ou en stabilité d’emploi afin qu’ils puissent réintégrer le marché de l’emploi ou retourner aux études.
Nous sommes à la recherche de travailleurs voulant participer à une activité professionnelle. Nous offrons un cadre réel d’entreprise dont les tâches sont: (l’emballage et le tri de produits, l’ensachage, l’assemblage et le déchiquetage de documents confidentiels). Nos postes sont journaliers et les horaires variables. Vous travaillez 18 heures/semaine. 

Durant la participation, la personne gardera son aide-sociale et une allocation de participation, d’environ 100$, lui sera versé par Ateliers Transition Inc .


NOS CRITÈRES D’ADMISSION 

Être éloigné du marché du travail ;
Être sur l’aide-sociale avant et durant votre participation aux Ateliers Transition ;
Avoir le besoin de développer des habiletés professionnelles de base et mettre fin aux échecs répétés en emploi ;
Être apte à travailler 3 jours semaine;
Être apte à travailler dans un contexte manufacturier;
Être apte à se conformer aux normes de l’entreprise.


Si vous êtes intéressé, communiquez avec notre directrice des ressources humaines au 450 771-2747 poste 29 ou rh@atelierstransition.com . Une rencontre sera planifiée afin de visiter l’usine et vous fournir de plus amples informations.

**Différents statuts sont offerts: Occupationnel (maximum 18 heures/semaine) - Apprentis - programme d'aide et d'accompagnement social d'Emploi Québec
Salon Entreprendre & Réussir

2017-09-20

Salon Entreprendre & Réussir

Venez nous visiter et nous serons heureux de vous offrir de plus amples renseignements concernant les Ateliers Transition Inc.

L'arrivée de notre nouveau directeur des opérations

2017-09-18

L'arrivée de notre nouveau directeur des opérations

Nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau directeur des opérations, Monsieur Michel Bertrand.

Monsieur Bertrand, cumule plusieurs années d'expériences en tant que directeur des opérations. Il remplace Madame Sylvie Beauregard qui nous quitte pour relever de nouveaux défis.

Vous pouvez communiquer avec Monsieur Bertrand à production@atelierstransition.com ou au 450 771-2747 poste 28.

Bienvenue aux Ateliers Michel!

Manifestation du 27 septembre prohain, nous y serons!!!  Rassemblement au Parc de l’Amérique française à Québec

2017-09-18

Manifestation du 27 septembre prohain, nous y serons!!! Rassemblement au Parc de l’Amérique française à Québec

Engagez-vous pour le communautaire!
Au Québec, chaque jour, 4000 organismes d’action communautaire autonome interviennent dans des secteurs variés : santé, éducation, défense des droits, familles, jeunes, femmes, environnement et beaucoup plus encore!

Que revendiquent-ils ?
• Un meilleur financement et son indexation annuelle;
• Un réinvestissement majeur dans les programmes sociaux et les services publics;
• La reconnaissance de leur importance dans la société;
• Le respect de leur autonomie.

Pourquoi appuyer les organismes communautaires?
• La population s’appauvrit en raison des coupures dans les services publics et les programmes sociaux.
• Face au manque d’accès aux services, les gens se retournent vers... les organismes communautaires. Comme ils sont déjà sous-financés, les organismes peinent à répondre à l’augmentation des demandes.
• La solution pour améliorer les conditions de vie, les droits des personnes : mieux financer les organismes communautaires, les programmes sociaux et les services publics. Le Québec a les moyens d’offrir un filet social qui protège tout le monde !

Tout(e) seul(e), c’est difficile de gagner. Ensemble, on est plus fort et tout devient possible!

Manif-action
Le 27 septembre à 13h
Rassemblement au Parc de l’Amérique française à Québec

Site Internet : www.engagezvousaca.org
Facebook : www.facebook.com/engagezvousaca

De retour avec une équipe régulière reposée

2017-08-04

De retour avec une équipe régulière reposée

Émission spéciale, COGECOTV

2017-07-13

Émission spéciale, COGECOTV

Aucun texte alternatif disponible.
L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et nourriture

Petit rappel! L'émission spéciale concernant l'Ateliers Transition sera diffusée à la chaîne 3 lundi 17 juillet à 18h30, mardi 18 juillet au jeudi 20 juillet à 12h30 et samedi 22 juillet à 22h30. (Le crédit photo appartient à M. Robert Gosselin).

Équipe réduite du 16 juillet au 5 août 2017

2017-07-13

Équipe réduite du 16 juillet au 5 août 2017

Veuillez prendre note que nous fonctionnerons à équipe réduite du 16 juillet au 5 août 2017 inclusivement.

Le service de déchiquetage et de ramassage resteront en opération durant ces 3 semaines. Passez un bel été et profitez-bien des rayons de soleil lorsqu'ils montrent le bout de leur nez! 

Madame Brigitte Sansoucy et Monsieur Alexandre Boulerice, députés NPD nous visitent.

2017-06-28

Madame Brigitte Sansoucy et Monsieur Alexandre Boulerice, députés NPD nous visitent.

Le 28 juin dernier, nous avons reçu de la grande visite. Madame Brigitte Sansoucy, députée NPD à la Chambre des communes et Monsieur Alexandre Boulerice, député NPD de Rosemont-La-Petite-Patrie sont venus rencontrés nos travailleurs.(Le crédit photo appartient à M. Robert Gosselin). CogecoTV était là avec nous et une émission spéciale sera à leur antenne (Chaîne 3) Lundi 17 juillet à 18h30, du mardi au jeudi à 12h30 et samedi 22 juillet à 22h30

L’image contient peut-être : 3 personnes
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, lunettes et intérieur
L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et nourriture
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout
Congés de la St-Jean-Baptiste et de la fête du Canada

2017-06-20

Congés de la St-Jean-Baptiste et de la fête du Canada

Bonjour! Veuillez prendre note que nous serons fermés lundi le 26 juin et 3 juillet 2017.

Assemblée générale annuelle 2016-2017

2017-05-18

Assemblée générale annuelle 2016-2017

Le 18 mai dernier, au Centre culturel Humania, nous avons tenu notre assemblée générale annuelle pour l'année 2016-2017. Nous tenions à souligner avec fierté le travail, l'entraide et le dévouement de nos travailleurs, qui font d'Ateliers Transition Inc., une entreprise qui cumule de nombreux succès. Grâce à eux, nous contribuons à l'économie Maskoutaine et c'est pourquoi notre proverbe est vrai et important, il faut toujours:" Valoriser autrement". 

L’image contient peut-être : plante et fleur
Formation de chariot élévateur

2017-05-10

Formation de chariot élévateur

Ateliers Transition — fier.

Ce sont 2 travailleurs ainsi que notre nouvelle instructrice qui ont obtenu leur certificat de chariot élévateur, classe I & III. Un nouveau défi relevé! Maintenant, plusieurs opportunités qui vont s'ouvrir à eux. 

Félicitations à tous, nous sommes fière de vous!!

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur
Un de nos employés vient tout juste de recevoir son certificat de reconnaissance

2017-05-09

Un de nos employés vient tout juste de recevoir son certificat de reconnaissance

Un de nos employé vient tout juste de recevoir son certificat de reconnaissance pour l’excellence de sa participation à titre journalier/cariste au sein des Ateliers Transition inc., son dévouement, son implication et sa bonne humeur.

Merci Michel d’avoir contribué au succès de la mission des Ateliers Transition inc et toutes nos félicitations pour ton nouvel emploi! Tu vas nous manquer.

Budget 2017-2018, un recul pour le communautaire

2017-05-04

Budget 2017-2018, un recul pour le communautaire



Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
 
Budget 2017-2018 : un recul pour les organismes communautaires!
 
Québec, le 4 mai 2017 – Une délégation d’une trentaine d’organismes communautaires de la Montérégie, de la Mauricie et du Centre-du-Québec se sont déplacés à l’Assemblée nationale, ce jeudi le 4 mai à 14h, afin de revendiquer un rehaussement de leur financement à la mission. En compagnie de Dave Turcotte, porte-parole de l’opposition officielle en matière de services sociaux et de protection de la jeunesse, ils ont saisi l’occasion pour dénoncer la comptabilité créative du gouvernement libéral qui a transformé les 80 M$ annoncés pour le financement aux organismes communautaires en santé et services sociaux en 25 M$.

« Depuis quelques années déjà, nous observons une fragilisation financière des organismes en Montérégie. Les groupes nous interpellent, car ils doivent couper des heures de service, abolir des postes, mettre fin à certaines activités. Leur financement ne leur permet plus de continuer comme avant » déplore Suzanne Demers, vice-présidente de la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC-M). « Les organismes communautaires ne peuvent pas répondre aux besoins de la communauté sans un financement et une indexation adéquats », renchérit-elle.

Cette année, l’indexation à laquelle auront droit les organismes communautaires en santé et services sociaux est fixée à 0,7 % : un pourcentage jugé inéquitable par les organismes communautaires qui s’interrogent sur l’écart qui existe entre leur indexation et celle qui a été attribuée au réseau de la santé et des services sociaux, fixée à 4,2 %.

« Pourquoi cette indexation est-elle différente pour les organismes communautaires ? Est-ce que, pour ce gouvernement, le travail des organismes communautaires ne mérite pas la même reconnaissance ? Est-ce que pour ce gouvernement, les travailleuses et les travailleurs du communautaire ne valent pas des conditions de travail décentes ? », questionne Sylvain St-Onge, coprésident de la Table régionale des organismes communautaires du Centre-du-Québec et de la Mauricie (TROC CQM).

Les groupes communautaires sont inquiets quant à leur avenir. L’enjeu du sous-financement les fragilise de l’intérieur. Selon un sondage réalisé par les regroupements à l’automne 2016, près de 60 % des organismes communautaires rencontrent des problèmes de rétention de personnel. De plus, pour la moitié de ces groupes, il a fallu prendre la dure décision de diminuer le nombre d’activités durant la dernière année faute de ressources financières et humaines suffisantes. « L’équation est très simple à comprendre : un manque de financement entraîne un roulement de personnel et un roulement de personnel conduit à une diminution de services. En investissant dans les groupes communautaires, le gouvernement investit dans la santé, dans la prévention et dans le bien-être de la population », conclut M. St-Onge.
 
La TROC-Montérégie et la TROC Centre-du-Québec/Mauricie déplorent cette situation et demandent au gouvernement de prendre enfin au sérieux le dossier du sous-financement des organismes communautaires. Ils exigent qu’il agisse dès maintenant afin de redresser la situation financière de ces groupes qui, rappelons-le, travaillent quotidiennement auprès de milliers de femmes, d’enfants, de jeunes, de personnes âgées et d’hommes. Les organismes communautaires œuvrant en santé et services sociaux doivent obtenir une hausse significative de leur financement à la mission globale et une indexation annuelle équivalente à celle du réseau de la santé et des services sociaux.
 
– 30 –

Pour information :    

Johanne Nasstrom, Directrice, TROC-Montérégie, 514.717.7361
François Landry, Coordonnateur, TROC Centre-du Québec/Mauricie, 819.698.6045
Un nouvel organisme de soutien au développement et à la promotion de l’entrepreneuriat collectif prend forme

2017-04-27

Un nouvel organisme de soutien au développement et à la promotion de l’entrepreneuriat collectif prend forme

jeudi 27 avril 2017

Un nouvel organisme de soutien au développement et à la promotion de l’entrepreneuriat collectif prend forme


VIGNETTE : Les administrateurs du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie (Gauche à droite ) : Steve Carrière (MRC des Maskoutains), Marie-Pier Beaudoin (CLD de Pierre-De Saurel), Samuel Gosselin (MRC de La Haute-Yamaska), Nancy Annie Léveillée (Colonie des Grèves de Contrecoeur), Michael W. Savard (Coop Telsys Solutions), Daniel Vermeersch (Corporation Gens au travail), Marc Mineau (Corporation soreloise du patrimoine régional / Biophare), Mélanie Gauthier (Centre de la petite enfance Franquette la grenouille), Yves St-Arnaud (Ateliers Transition Inc.) et Suzanne Roux (Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation).  Absents de la photo : Bruno Lavoie (MRC de Marguerite-D'Youville) et Manon Roger (CLD de la Vallée-du-Richelieu).  Crédit photo : Yann Canno

Verchères, le 25 avril 2017 – Réunis le 21 avril dernier à St-Hyacinthe à l’occasion de la Journée 100% économie sociale en Montérégie Est, les membres du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie ont élu les onze nouveaux membres du conseil d’administration lors de l’assemblée de fondation de l’organisation tenue en matinée.

Issus des entreprises d’économie sociale, des acteurs municipaux et des organisations de soutien à l’économie sociale, ces nouveaux administrateurs poursuivront le mandat de l’organisation, celui de favoriser la promotion et le développement de l’économie sociale sur l’ensemble des neuf MRC de la Montérégie Est.

« Je suis très heureux de constater l’intérêt et l’implication des personnes présentes à cette journée importante pour l’économie sociale dans la région; cela démontre bien l’importance et la pertinence du mandat de l’organisation. » mentionne Daniel Vermeersch, administrateur du conseil d’administration.

Déjà des appuis

La MRC des Maskoutains a profité de cet événement pour annoncer l’adoption de la Déclaration du GSEF2016 par la MRC, une déclaration issue du Forum mondial de l’économie sociale qui s’est tenu en septembre 2016, à Montréal.

« Par ce geste, la MRC reconnaît le rôle central des organisations d’économie sociale pour surmonter les défis socioéconomiques actuels et pour contribuer au développement futur des villes. » mentionne Madame Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains. « La MRC devient ainsi la première à soutenir cette déclaration en Montérégie Est » conclut-elle.

Le Chantier de l’économie sociale a pour sa part réitéré son appui au Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie lors de l’atelier-discussion en après-midi.

Durant cet atelier, Jean-Martin Aussant, directeur général du Chantier de l’économie sociale a livré une présentation inspirante à propos des bénéfices de l’entrepreneuriat collectif sur le développement économique et social du territoire. « Le Pôle est un partenaire privilégié pour favoriser la promotion et le développement de l’entrepreneuriat collectif dans la région »mentionne Jean-Martin Aussant, directeur général du Chantier de l’économie sociale.

Le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie a pour objectif d’assurer la promotion et de favoriser le développement de l’économie sociale sur l’ensemble du territoire. En facilitant la concertation et en établissant des partenariats entre les acteurs locaux et régionaux, le Pôle vise à assurer le plus grand rayonnement possible de l’économie sociale dans l'Est de la Montérégie.

Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie

Page Facebook pour Les Ateliers Transition inc.

2017-03-27

Page Facebook pour Les Ateliers Transition inc.

C'est avec fierté que nous avons créé une page Facebook 

https://www.facebook.com/AteliersTransition/

Résultats de recherche d'images pour « facebook »
Les Ateliers Transition, la personne d'abord

2016-12-01

Les Ateliers Transition, la personne d'abord

Yves St-Arnaud reçoit régulièrement des témoignages émouvants de ses participants. « Un travailleur m’a confié qu’il accepte maintenant son problème de santé mentale et que, depuis, sa vie rentre dans l’ordre. Faire la différence dans la vie d’une personne, c’est un gros bonus au salaire ! », s’exclame-t-il.

Les ateliers transition : la personne d’abord

Marie Riopel et Josiane Roulez, Journal Mobiles, Saint-Hyacinthe, novembre 2016

Depuis près de 30 ans, Les Ateliers Transition aident les personnes aux prises avec une,mproblématique de santé mentale ou de stabilité d’emploi à reprendre confiance en elles-mêmes.

Cette entreprise d’économie sociale, dirigée depuis près de trois ans par Yves St-Arnaud, fait bien plus que donner de l’emploi : elle aide ses travailleurs à développermleur plein potentiel.

Lorsqu’on a offert la direction des Ateliers Transition à Yves St-Arnaud, en février 2014, il a tout de suite senti que l’aventure était taillée pour lui. « Je rêvais depuis longtemps d’apporter ma contribution en économie sociale. J’ai travaillé longtemps dans le domaine manufacturier. Mes parents se sont toujours impliqués dans différents organismes, et mon père a même créé une coopérative. J’ai l’impression de suivre leurs traces », explique le gestionnaire.

 

Travailler pour s’accomplir

Les Ateliers Transition offrent un service de déchiquetage de documents confidentiels, en plus d’effectuer des contrats de soustraitance industrielle : assemblage, emballage, ensachage et étiquetage de produits. Ils reçoivent leurs contrats de nombreuses entreprises de la région. « Notre objectif premier est de permettre à la personne de retrouver confiance en elle, en contexte de travail », souligne Yves St-Arnaud.

Les Ateliers sont fréquentés quotidiennement par une cinquantaine de travailleurs, et on y reçoit également des stagiaires de diverses écoles de la commission scolaire. Les participants travaillent de 17 à 20 heures par semaine à l’usine et reçoivent un petit salaire. « Tous ont en commun des valeurs de respect et d’entraide. Aux Ateliers, ils développent un sentiment d’appartenance et d’accomplissement personnel », soutient le directeur général.

 

 

Créer de l’emploi

Au moment de rédiger ces lignes, Yves St-Arnaud venait d’écrire au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec pour que Les Ateliers Transition puissent obtenir le statut d’entreprise d’insertion. En effet, l’entreprise a un impact très positif sur l’employabilité des travailleurs, impliqués à tous les niveaux dans l’entreprise.

« Un de nos participants représente les travailleurs au conseil d’administration, et quinze d’entre eux ont participé à l’élaboration de notre planification stratégique 2014. Ensemble, nous avons identifié une priorité: générer des emplois à temps plein pour sortir nos travailleurs de l’aide sociale. Depuis, nous avons créé des postes à 35 heures

par semaine pour cinq employés. Quatre ont trouvé un emploi dans une entreprise maskoutaine et n’ont plus besoin de l’aide sociale », déclare Yves St-Arnaud. Pour offrir ce volet essentiel à sa mission, l’entreprise a puisé à même ses fonds d’opération, reportant à plus tard le développement de certains services, comme l’embauche d’une ressource spécialisée en santé mentale.

 

Changer le monde

Yves St-Arnaud reçoit régulièrement des témoignages émouvants de ses participants. «Un travailleur m’a confié qu’il accepte maintenant son problème de santé mentale et que, depuis, sa vie rentre dans l’ordre. Faire la différence dans la vie d’une personne, c’est un gros bonus au salaire !», s’exclame-t-il.

L’entreprise, qui aura 30 ans en 2017, projette d’acquérir un nouvel immeuble. « Notre usine est désuète et ne peut supporter la croissance qu’Ateliers Transition connait actuellement », affirme Yves St-Arnaud. Une excellente façon de soutenir l’entreprise est d’avoir recours à ses services, qu’on soit un particulier ou une compagnie. Chaque contrat octroyé représente un geste de solidarité, et aide Les Ateliers Transition à changer des vies.

La communauté maskoutaine soutient les Ateliers Transition Inc., dont Maskatel

2016-01-06

La communauté maskoutaine soutient les Ateliers Transition Inc., dont Maskatel

DÉCHIQUETER AUTREMENT

LA COMMUNAUTÉ MASKOUTAINE SOUTIENT LES ATELIERS TRANSITION

Paul-Henri Frenière
L'entreprise d'économie sociale Ateliers Transition vient de lancer la deuxième phase de son service de déchiquetage de documents confidentiels. Et c'est grâce au support de la communauté maskoutaine que ce projet peut se développer, favorisant ainsi l’intégration sociale et l’employabilité de personnes présentant une problématique de santé mentale.

Accompagnés de deux travailleuses des Ateliers Transition, le président du Groupe Maskatel, Jules Grenier, le directeur de l'organisme, Yves St-Arnaud, la députée Chantal Soucy, le maire Claude Corbeil, la préfète de la MRC des Maskoutains, Francine Morin et Emilie-Claude Picinbolo, présidente de l'organisme. Photo : Paul-Henri Frenière.

Accompagnés de deux travailleuses des Ateliers Transition, le président du Groupe Maskatel, Jules Grenier, le directeur de l'organisme, Yves St-Arnaud, la députée Chantal Soucy, le maire Claude Corbeil, la préfète de la MRC des Maskoutains, Francine Morin et Emilie-Claude Picinbolo, présidente de l'organisme. Photo : Paul-Henri Frenière.

Pour marquer le coup, le directeur de l'organisme, Yves St-Arnaud, a présenté en conférence de presse un véhicule motorisé qui a été transformé pour recueillir les bacs auprès des entreprises qui feront appel à ce service.

On se rappellera qu'en mars dernier, l'organisme annonçait fièrement une entente intervenue avec le Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska pour le recyclage sécuritaire de documents confidentiels. Un partenariat « gagnant-gagnant » qui avait été rapporté par MOBILES. Le CSSS a ainsi réalisé des économies sur ses frais de recyclage.

Il a été démontré que le processus de collecte et de destruction de ces documents répondait aux exigences du CISSS Montérégie-Est. Les précieux papiers sont transportés dans des bacs cadenassés avant d'être déchiquetés sous surveillance.

D'autres partenariats fructueux

Le succès de cette première phase de développement a ouvert la voie à d'autres partenariats fructueux. Le président du Groupe Maskatel, Jules Grenier, était d'ailleurs présent à l'hôtel de ville de Saint-Hyacinthe pour annoncer la participation de son entreprise pour les trois prochaines années.

Il a mentionné que les valeurs véhiculées par les Ateliers Transition l'ont interpellé. Jules Grenier a souligné le courage de ces travailleurs qui s'engagent dans un processus de prise en main personnelle. Il a également invité la communauté d'affaires à imiter le geste posé par Maskatel.

Déjà, dans le milieu politique, le projet « Déchiqueter autrement » a fait des adeptes. La députée à l'Assemblée nationale, Chantal Soucy et Brigitte Sansoucy, de la Chambre des communes, ont toutes les deux adhéré à la cause, de même que la préfète de la MRC des Maskoutains, Francine Morin. Plusieurs membres de la communauté socioéconomique maskoutaine ont également emboîté le pas, notamment le Centre psychosocial Richelieu-Yamaska.

Des gens braves et vaillants

Le directeur des Ateliers Transition, Yves St-Arnaud, a remercié chaleureusement ses nouveaux partenaires ainsi que le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, pour son ouverture au projet. « La santé mentale n'est certes pas la cause la plus sexy, mais elle touche toutes les sphères de la société et plus particulièrement les plus démunis » a-t-il mentionné.

Yves St-Arnaud a également salué le courage et la détermination des personnes qui travaillent à l'atelier : « Ce sont des gens braves et vaillants qui se lèvent tous les matins pour donner le meilleur d'eux-mêmes et ce, pour un léger supplément aux prestations d'aide sociale ».

L'organisme Ateliers Transition existe depuis 1987. Des entreprises de la région donnent à contrat certains travaux manufacturiers afin de sauver du temps et de l’argent. Tous les revenus générés retournent à la communauté et contribuent au développement économique local.

Depuis janvier dernier, la déchiqueteuse à grand débit de l'atelier de la rue Saint-Prosper a broyé près de 200 000 livres de papier vendu par la suite en ballots. Cette installation permettra à deux travailleurs d'effectuer un dernier stage avant de rejoindre un milieu de travail régulier.

On peut rejoindre l'organisme au numéro de téléphone 450.771.2747 ou via son site web www.atelierstransition.com.

TROIS TRAVAILLEURS D'ATELIERS TRANSITION INC. OBTIENNENT LEUR CERTIFICATION DE CARISTE

2015-10-06

TROIS TRAVAILLEURS D'ATELIERS TRANSITION INC. OBTIENNENT LEUR CERTIFICATION DE CARISTE

Karyne, Marco et Danny, trois jeunes travailleurs fréquentant Ateliers Transition inc. ont obtenu  le 24 septembre dernier une attestation de cariste. Cette attestation délivrée par le formateur agréé Luc Guertin de Formago sera un atout majeur pour retourner sur le marché du travail.

De gauche à droite : Marco Laforce, Dany Hachey, Karine Dupuis sont les trois travailleurs qui ont reçu une attestation de cariste.  De gauche à droite : Marco Laforce, Dany Hachey, Karine Dupuis sont les trois travailleurs qui ont reçu une attestation de cariste.                                       

M. Yves St-Arnaud, directeur général d'Ateliers Transition inc. signalait lors d'une rencontre avec la presse régionale que deux des trois travailleurs fréquentant les Ateliers étaient présentement en recherche active d'emploi. Un d'entre eux avait même une entrevue de planifiée avec un employeur dans la même journée.

Ateliers Transition Inc., organisme à but non lucratif fondé il y a 27 ans, a pour mission de supporter les personnes ayant une problématique en santé mentale à reprendre leur vie en main dans un cadre de production en usine.

Mme Émilie-Claude Picinbono, présidente du conseil d'administration, est particulièrement fière du défi relevé par ces trois (3) travailleurs. Cet accomplissement démontre bien que les travailleurs qui fréquentent l'Atelier possèdent les aptitudes et les attitudes que tout employeur souhaite.

Un centre de déchiquetage pour Les Ateliers Transition

2015-03-12

Un centre de déchiquetage pour Les Ateliers Transition

12 MARS 2015
Un centre de déchiquetage pour Les Ateliers Transition
Depuis janvier, Les Ateliers Transition, une entreprise d’économie sociale ­maskoutaine, a déchiqueté près de 23 tonnes de papier en provenance du Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska (CSSSRY) grâce au partenariat de cinq ans conclu entre les deux organisations.

Dans le but d’augmenter son autofinancement, Ateliers Transition était à la ­recherche d’entente de service durable avec des entreprises de la région, tandis que le CSSSRY cherchait à diminuer ses coûts liés au déchiquetage de documents confidentiels.

En plus de réduire de 70 000 $ à 35 000 $ par année la facture de déchiquetage, l’entente permettra aux Ateliers Transition d’embaucher deux opérateurs et de créer un poste de commis comptable à temps complet.

« Notre but est de sortir les gens du ­bien-être social afin de leur offrir un ­emploi à 35 ou 40 heures par semaine. Pour l’instant, le nombre d’heures de ­travail par semaine est limité à 18 ou 20 heures, car au-delà de ça, il y a un ­impact sur la prestation d’aide sociale. Le travail de déchiquetage deviendrait la dernière étape avant la réinsertion de la personne sur le marché du travail », explique Yves St-Arnaud, directeur ­général des Ateliers Transition.

Il faut entre six et sept bacs de papier pour produire un ballot d’environ 960 livres. Les bacs cadenassés sont livrés par camion aux Ateliers, qui s’assurent de traiter avec confidentialité les documents qui s’y trouvent.

Jusqu’à maintenant, le partenariat entre les deux organisations a permis de compresser 23 ballots.

Ces énormes balles de papier sont ­ensuite achetées par l’entreprise de ­recyclage Hanna, ce qui permet au CSSS, propriétaire de la matière première, de retirer des bénéfices pour chaque tonne de papier récupérée et de donner une deuxième vie au papier.

L’acquisition de l’équipement de ­déchiquetage (déchiqueteur et une presse) a nécessité un investissement de 50 000 $ de la part des Ateliers Transition. Dans le but de rentabiliser les sommes avancées, l’entreprise tentera de développer des partenariats similaires à travers l’ensemble de la Montérégie.

« Nous visons à déchiqueter 65 bacs par semaine », affirme M. St-Arnaud. Il estime également que d’ici trois ans, son organisation sera en mesure de s’autofinancer à 50 %, alors que pour le moment, le ­pourcentage se situe à environ 30 %.

Questionné sur la nomination de Sam Hamad à titre de ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Yves ­St-Arnaud a souligné « que ce soit un ­ministre ou un autre, c’est celui que le ­gouvernement a choisi. Dans tous les cas, nous avons des inquiétudes quant aux subventions et au financement ministériel, donc c’est pour cela que nous préférons augmenter notre autofinancement ».

En conférence de presse, Marco, l’un des 40 employés de l’entreprise ­d’économie ­sociale, a souligné qu’il approchait grandement d’un retour sur le marché du travail et que grâce aux ­Ateliers, il avait une bonne idée de ce qui l’y attendait. « Ça diminue mon stress, en plus de me permettre de briser ma ­solitude », a-t-il exprimé fièrement.

Un partenariat fructueux entre le CSSS Richelieu-Yamaska et Les Ateliers Transition Inc.

2015-03-10

Un partenariat fructueux entre le CSSS Richelieu-Yamaska et Les Ateliers Transition Inc.


DÉCHIQUETER AUTREMENT - Un partenariat fructueux entre le CSSS Richelieu-Yamaska et Les Ateliers Transition inc.

Saint-Hyacinthe, le 10 mars 2015 - Le CSSS Richelieu-Yamaska et Les Ateliers Transition inc. ont fait l’annonce, ce matin, de leur partenariat lors d’une conférence de presse. Le CSSS devient ainsi le premier client de l’organisme en matière de déchiquetage de papier.

« Cette entente ne pouvait tomber à un meilleur moment pour Ateliers Transition. Soutenant des personnes aux prises avec une problématique de santé mentale, à réintégrer le marché du travail ou effectuer un retour aux études, nous désirions ajouter à nos activités de sous-traitance industrielle, un tremplin permettant aux travailleurs de consolider leur progression en leur proposant un travail rémunéré », a mentionné M. Yves St-Arnaud, directeur général des Ateliers Transition.

Du côté du CSSS, l’organisation évaluait différentes avenues afin de réduire ses dépenses liées au recyclage du papier. Le CSSS génère plus de 3000 kg de papier par semaine, ce qui occasionne des coûts de recyclage considérables pour l’établissement.

« Dans les faits, pour nous, c’est l’approche idéale, car en plus d’avoir un service hors pair et sécuritaire, où la confidentialité du traitement de notre papier est respectée, ce partenariat vient rencontrer notre mission populationnelle, a déclaré Mme Lise Pouliot, directrice générale du CSSS Richelieu-Yamaska. Appuyer un organisme qui a comme raison d’être de favoriser l’intégration sociale et de développer l’employabilité de personnes présentant une problématique de santé mentale devenait, pour notre CSSS, la voie naturelle à suivre », a-t-elle conclu.

En plus, l’organisation de santé réussit maintenant à rentabiliser sa matière recyclable. En effet, une fois l’étape du déchiquetage réalisée par Ateliers Transition, le CSSS vend ses ballots à la compagnie Hanna qui procède à son recyclage. Le CSSS retire ainsi des bénéfices pour chaque tonne de papier récupérée dans ses installations.

Du développement en perspective pour Ateliers Transition
Le partenariat intervenu a requis des Ateliers Transition un investissement de plus de 50 000 $ pour acquérir des équipements à la fine pointe de la technologie. L’organisme est à finaliser la première phase consistant à s’assurer que tous les processus rigoureux sont bien en place. L’implantation d’un centre de déchiquetage devrait permettre, à court terme, l’embauche de deux opérateurs et la création d’un poste de commis comptable à temps complet.

Vers le mois de mai, Ateliers Transition entend étendre ce service aux autres organismes et entreprises de la Montérégie. Cette seconde phase nécessitera de nouveaux investissements dans des équipements pour la cueillette des documents auprès des futurs clients.

Un partenariat gagnant pour tous!
L’implantation de cette nouvelle activité arrive à point, car le déchiquetage permettra à moyen terme d’accroître l’autofinancement des Ateliers Transition. Dans le contexte actuel, le partenariat intervenu avec le CSSS Richelieu-Yamaska bénéficiera aux deux parties, tout en contribuant au développement de la communauté, par sa portée à la fois sociale et environnementale.

- 30 -

Note : Veuillez noter que nous pouvons fournir des photos de l'événement, sur demande. Communiquez avec le CSSS Richelieu-Yamaska.

Sources :Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska
Marie-Josée Gervais, directrice des communications et des relations publiques
450 771-3333, poste 3201
Courriel : communication.csssry16@ssss.gouv.qc.ca

Les Ateliers Transition inc.
Yves St-Arnaud, directeur général
450 771-2747, poste 22
Courriel : direction@atelierstransition.com

Relocalisation

2013-01-03

Relocalisation

3 JANVIER 2013
Grâce à leur relocalisation, Les Ateliers Transition peuvent poursuivre leur mission
PAR LE COURRIER
Seuls en leur genre dans la région, Les Ateliers Transition oeuvrent pour la communauté à la fois comme sous-traitant industriel et entreprise d’insertion socioprofessionnelle.

Cet organisme à but non lucratif, né à Saint-Hyacinthe en 1987, vient de franchir une étape majeure et indispensable à la poursuite de sa mission. Grâce notamment au soutien financier du CLD Les Maskoutains, il a emménagé dans de nouveaux locaux.

Une entreprise d’économie sociale

Les Ateliers Transition offrent un milieu de travail adapté à une clientèle adulte et volontaire, qui présente majoritairement des problématiques en santé mentale, des limitations physiques et intellectuelles, ou encore des difficultés à intégrer le marché du travail. L’objectif est de permettre à ces clients-travailleurs d'acquérir et de développer une certaine autonomie et des habiletés reliées au marché du travail.

L’organisme accueille des personnes de toute la MRC des Maskoutains et de la Vallée du Richelieu, qui sont référées soit par Emploi-Québec, par le milieu hospitalier ou par le bouche à oreille. « Nous les intégrons à travers différents programmes : Action et contrat d’intégration au travail d’Emploi-Québec ou le volet occupationnel, pour travailler à temps plein ou partiel », explique Patrick Darrigrand, directeur général depuis dix ans, entouré d’une équipe d’une quinzaine de personnes. Avec son bagage en gestion et en sciences politiques, il est arrivé un peu par hasard à la direction des Ateliers Transition. L’organisme s’est structuré au fil des ans se dotant de bases solides. « Travailler sous deux approches différentes, sociale et industrielle, est vraiment intéressant. Et c’est très satisfaisant de se faire dire par d’anciens employés combien nous les avons aidés. » Depuis dix ans, M. Darrigrand doit relever le constant défi de recherche d’autofinancement, qui représente environ un tiers du budget total de fonctionnement, le reste étant assuré par l’Agence de la santé et des services sociaux et Emploi-Québec. Mais le directeur général vient de relever un autre défi : relocaliser l’organisme pour pouvoir poursuivre ses opérations dans un endroit étant accessible autant aux clients-travailleurs qu’à ses clients du milieu des affaires.

Une relocalisation devenue indispensable

« Depuis plus d’un an, nous voulions quitter l’édifice désuet de l’ancienne usine de Goodyear, rue Delorme, non loin de la gare. Une partie de la bâtisse était déjà condamnée par la CSST et nous ne pouvions pas continuer dans ces conditions », déclare Patrick Darrigrand. L’organisme, qui avait besoin d’environ 15 000 pieds carrés, a établi ses pénates le 18 octobre dans un bâtiment industriel au 3000, rue Saint-Prosper, prés de l’usine d’Olymel. Environ un tiers de ce projet, incluant les divers coûts d’emménagement tels que les frais d’électricité, de rénovation de planchers et d’installation des machines, a été supporté par une aide de 25 000 $ du CLD Les Maskoutains, par le biais du Fonds de développement des entreprises d’économie sociale (FDESS). Ce dernier vise à supporter les entreprises qui répondent à des besoins sociaux tout en assurant leur viabilité financière par la vente d’un produit ou d’un service. « Désormais, nous pouvons continuer à garantir les emplois en gardant la machinerie et en décrochant de nouveaux contrats. »

Un sous-traitant efficace

La soixantaine de personnes ainsi maintenues en emploi offrent un service de sous-traitance industrielle pour différentes tâches telles qu’emballage, ensachage, étiquetage, envoi postal ou mise en valeur de produits ainsi que le recyclage d’ordinateurs. Les Ateliers Transition desservent une quarantaine d'entreprises au Québec, des PME comme des entreprises majeures.

« Nous possédons plusieurs forces : la rapidité et la souplesse pour répondre aux commandes des clients; la qualité du travail exécuté, grâce à un contrôle de qualité interne toutes les heures; et la polyvalence des tâches. Également, nos coûts de main-d’oeuvre sont très concurrentiels, ce qui permet à nos clients de diminuer leurs coûts pour leurs surplus de production, des commandes urgentes ou des produits qui nécessitent beaucoup de manipulation. » Dans leurs nouveaux locaux, les Ateliers Transition continueront donc à assurer leur apport économique et social à notre collectivité, en contribuant à la fois à une augmentation nette de la richesse collective et à l'amélioration de la qualité de vie et du bien-être de la population. Ce nouvel élan vient souligner de belle façon leur 25e anniversaire! Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Les Ateliers Transition Dirigeant : Patrick Darrigrand Année de fondation : 1987 Municipalité : Saint-Hyacinthe Secteur d’activité : Manufacturier Activité : Sous-traitance industrielle et insertion socioprofessionnelle Marché : Québec

EN NOUS FAISANT CONFIANCE, ILS CONTRIBUENT À L’ÉCONOMIE SOCIALE DE NOTRE RÉGION !